Un décès est pour une famille un moment difficile de l’existence

La disparition d’un proche est perçue comme un déchirement et suscite souvent bien des questions.

Certains vivent ce moment avec foi et sérénité, d’autres sont désemparés et parfois révoltés, surtout quand cette mort s’accompagne de grandes souffrances ou qu’elle atteint des jeunes. Elle est considérée comme injuste, voire scandaleuse. Elle nous pose aussi des questions sur le sens de notre propre vie et sur Dieu.

C’est pourquoi les Eglises offrent dans ce moment difficile un accompagnement et proposent à la famille une cérémonie religieuse, appelée service funèbre.

 

Quelles démarches entreprendre ?
  • La plus grande partie des démarches préliminaires se font par les pompes funèbres. Ce sont elles qui prennent généralement contact avec le/la pasteur(e) du lieu de domicile du défunt.
  • La date du service est fixée d’entente entre la famille, le/la pasteur(e) et les pompes funèbres, en général 3 à 5 jours après la date du décès.
    Le service peut se dérouler dans l’église de la localité ou dans un centre funéraire.
  • La cérémonie religieuse est préparée par le/la pasteur(e) et la famille, au cours d’un entretien qui permet de fixer ensemble ses principaux éléments (musique, intervenants divers, etc…).
  • Elle est suivie soit d’une inhumation au cimetière, soit d’une incinération avec dépôt ultérieur des cendres au cimetière.

Le/la pasteur(e) reste à disposition des familles pour cet acte.

 

A Vallorbe, les services funèbres ont généralement lieu la semaine à 13h30. L’entreprise de Pompes funèbres prendra contact avec la pasteure.